Rechercher sur ce blogue

Chargement en cours...

mardi 10 mai 2011

Jardin urbain : construction d'une boîte de cèdre

Nous avons une cour arrière de bonne taille, qui nous permet d'en dédier une partie au jardinage (légumes, fines herbes). Lors de notre premier essai l'an passé, notre jardin a subit des assauts de tous bords, tous côtés : pluies diluviennes qui ont écrasé les plants de tomates, écureuils qui s'amusaient à prendre des bouchées ici et là dans les légumes à peine mûrs, limaces qui ont grignoté les feuilles des plants, etc.

Cette année, nous reprenons l'expérience mais avec des tactiques différentes. Au cours des prochaines années, nous allons développer notre structure de jardin progressivement, afin d'avoir en place quelque chose de robuste et pratique. Première étape : une première boîte surélevée dans laquelle nous ferons pousser quelques plants. L'idée de la boîte est double. Premièrement, notre terre étant très argileuse, il faut la travailler afin de la rendre propice à la culture de légumes. Au lieu de retravailler au sol, nous allons remplir la boîte de nouvelle terre et de fumier. Et deuxièmement, les limaces seront plus faciles à contrôler si les plants sont dans une boîte.

La boîte en question mesure 16 pieds de long par 2 pieds de large. Pour la construire, nous avons eu besoin de 14 planches de 8 pieds (6" largeur x 1" épaisseur), ainsi que d'une planche additionnelle (6 pieds) pour bâtir les renforcements. Nous avons installé une tuile géotextile au sol, recouverte de gravier (4 sacs de 30 kilos chacun) avant d'y poser la boîte. Puis, nous avons rempli la boîte de 13 sacs de terre noire, mélangés avec 5 sacs de fumier de vache. Il nous manque de terre, nous arrivons à mi-boîte à ce point. Étant donné que nous ne plantons pas tout de suite, nous avons recouvert la boîte de grillage afin d'éviter qu'elle devienne la nouvelle litière des chats du coin.

Pour montrer les différentes étapes de construction de la boîte, nous avons pris quelques photos.

Nous avons décidé de construire la boîte en cèdre. C'est un bois plus cher, mais il résiste mieux aux intempéries et ne nécessite pas de traitement chimique. Le bois traditionnel doit être traité et l'idée de tous ces produits chimiques se retrouvant dans la terre qui nourrit nos plants ne nous enchantait pas.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire